Notre équipe pluridisciplinaire (IPRP, ASST…) peut accompagner les entreprises dans l’évaluation des risques professionnels en effectuant entre autre de l’ergonomie, de la métrologie et de la toxicologie.

 

Notre démarche d’intervention

  • Contacter l’entreprise pour bien définir le contexte de la demande et l’objectif de l’intervention
  • Visiter les postes de travail et échanger avec les interlocuteurs de l’entreprise pour évaluer les risques professionnels
  • Synthétiser dans un rapport les résultats / observations obtenus
  • Conseiller et accompagner l’entreprise sur les axes de prévention à déployer afin de supprimer ou de réduire le niveau d’exposition professionnelle
  • Animer une sensibilisation en entreprise sur demande

L’ergonomie, c’est quoi ?

L’ergonome vise à adapter le travail à l’Homme dans un souci d’articuler santé et efficacité. Il met en œuvre ses connaissances scientifiques pour concevoir ou transformer des situations de travail, en recherchant la meilleure adéquation possible entre les caractéristiques d’un système et les modalités de fonctionnement de l’Homme au travail sur les plans physiologique, cognitif et psychosocial.

 

Les actions proposées

Les ergonomes peuvent être sollicités dans différents types de situation :

  • Condition de travail: analyse et évaluation des situations et des espaces de travail, de l’organisation du travail, de la charge, du stress…
  • Conduite de projets: participation à des équipes projets pour la refonte ou la création de services, ateliers…
  • Nouvelles technologies: participation à la conception ou à l’évaluation de nouveaux dispositifs ou d’interfaces…

 

La métrologie, c’est quoi ?

La métrologie permet d’évaluer le niveau d’exposition professionnelle des salariés vis à vis de certaines nuisances physiques.

 

Les différentes métrologies proposées

  • Bruit ou nuisances sonores : l’emploi de sonomètre et/ou d’exposimètre permet d’évaluer le niveau d’exposition du bruit sur opérateur, au niveau de son poste de travail, au niveau d’un équipement ou au niveau d’un atelier.
  • Vibrations mains bras : le dosimètre vibrations permet d’évaluer le niveau d’exposition des vibrations transmises au système mains/bras par certains équipements/machines portatives (exemple : perforateur, scie, meuleuse, malaxeur, chariot…).
  • Vibration corps entier : le dosimètre vibrations permet d’évaluer le niveau d’exposition des vibrations transmises à l’ensemble du corps par des engins exemple : chariot télescopique, engins de TP, camion…
  • Ambiance lumineuse : l’emploi d’un luxmètre permet de mesurer la luminosité d’un poste de travail (exprimé en lux).
  • Test fumigène : il permet d’évaluer les flux d’air et de ventilation de votre atelier, notamment vis-à-vis de la circulation d’un polluant dans un atelier.

Les mesures effectuées par notre service sont fournies à titre indicatif, elles ne se substituent pas à des mesures réglementaires effectuées par des organismes accrédités.

La toxicologie, c’est quoi ?

La toxicologie est la surveillance et le suivi des effets sur l’Homme des substances auxquelles ce dernier est exposé au cours de son activité professionnelle. Pour cela, elle s’intéresse à l’étude des dangers des produits chimiques, des substances, et également de l’étude du procédé de mise en œuvre de ces produits (du stockage à l’élimination du déchet).

Les actions proposées

Les IPRP spécialisés en risque chimique vous accompagnent dans la démarche de prévention du risque chimique.

A ce titre, ils peuvent :

  • identifier les dangers des produits chimiques utilisés, de leurs substances, et des émanations produites lors de leur mise en œuvre,
  • repérer les substances CMR (Cancérogènes, Mutagènes, toxique pour la Reproduction) par l’étude des Fiches de Données de Sécurité,
  • analyser les situations de travail,
  • vous accompagner à l’évaluation du risque chimique et conseiller à l’élaboration d’un programme de prévention,
  • vous conseiller pour supprimer, substituer, réduire l’exposition aux produits chimiques,
  • vous conseiller sur la mise en place de mesures de préventions collectives et individuelles,
  • sensibiliser vos salariés au risque chimique (module adaptable à votre activité).

Votre demande d’accompagnement peut concerner tous les risques chimiques (les solvants, les peintures, les fumées de soudage, le plomb, la silice, les poussières de bois….).

Cas particulier de l’amiante

Le médecin du travail et son équipe pluridisciplinaire doit émettre un avis sur :

  • les modes opératoires,
  • les notices de poste,
  • les projets de stratégie d’échantillonnage,
  • et l’organisation du temps de travail.

Les entreprises doivent fournir trimestriellement les plans de retrait pour information.

Les fiches individuelles d’exposition des salariés sont à transmettre régulièrement au Médecin du Travail et chaque incident doit être signalé.